Maison de l'Emploi du Blaisois Maison de l'Emploi du Blaisois

Maison de l'Emploi et Développement Durable

La politique de lutte contre l’effet de serre engagée par la France produira des effets quantitatifs et qualitatifs sur l’emploi dans différentes filières et notamment dans les domaines de l’efficacité énergétique, des énergies renouvelables en particulier dans le secteur du bâtiment.
Les enjeux économiques et environnementaux, loin de s’opposer, sont indissociables des enjeux sociaux. La réussite sera donc d’abord une réussite humaine, car agir pour une croissance sobre en carbone, n’est pas antinomique avec une croissance riche en emplois, et, qui plus est, en emplois non « délocalisables ».
Pour répondre aux enjeux d’EE et du développement des EnR dans le bâtiment, il est nécessaire d’identifier ces emplois et d’anticiper les besoins de recrutement en préparant les futurs salariés.
Dans le cadre de sa mission d’observation et d’animation territoriale, la Maison de l’Emploi du Blaisois s’engage sur le projet « Maison de l’Emploi et Développement Durable » sous l’égide de l’ADEME et d’Alliance Villes Emploi.
Ce projet se déroulera en trois temps :


Un temps de diagnostic partagé

L’objectif de ce diagnostic, en partant de l’évolution des marchés, est d’anticiper et de mieux appréhender au niveau de notre territoire les conséquences en matières d’emploi et de formation.
Pour mener à bien cette mission, le CER BTP Centre a été retenu pour conduire ce diagnostic territorial prospectif « Bâtiment durable » à horizon 5 ans avec la Maison de l’Emploi du Blaisois et l’appui de l’Observatoire de l’Economie et des Territoires.



Un temps d’ingénierie

Sur la base de ce diagnostic, un plan d’actions sera élaboré issu d’une réflexion menée avec l’ensemble des partenaires et des professionnels du territoire concernés par l’évolution des métiers du bâtiment.


Un temps de mise en œuvre

Lancement du plan d’actions concerté qui s’adressera aux élus des collectivités qui peuvent initier des projets, aux professionnels du bâtiment qui vivent les nouvelles règlementations, aux demandeurs d’emploi que l’on doit former et accompagner, au grand public qui doit être informé et à l’ensemble des acteurs intermédiaires qui sont amenés à dispenser des conseils auprès de leur public.