Maison de l'Emploi du Blaisois Maison de l'Emploi du Blaisois

Actu chiffres

 

 

Evolution du Chômage sur un an

Si le bassin Blaisois avait bien résisté grâce à sa diversité économique, nous constatons hélas que quasiment toutes les variations sont supérieures sur un an pour la zone d’emploi de Blois, comparées à celles du département.

Seule note positive, les jeunes de moins de 25 ans.

Pour les jeunes hommes de moins de 25 ans la courbe s’inverse, celle des jeunes femmes est identique. Le suivi et les placements en emploi d’avenir par la Mission Locale de Blois démontrent l’intérêt, pour les employeurs, du dispositif à l’égard des jeunes. Le secteur marchand est de plus en plus sensible à ces mesures et nous comptons aujourd’hui plus de 30% de contrats signés dans ce secteur. Depuis le début du dispositif, 400 contrats « Emploi d’Avenir » ont été signés.

 

L’évolution du chômage sur le bassin blaisois

Le graphique représente l’évolution du nombre de demandeurs d’emploi des catégories A, B et C depuis décembre 2008 en base 100.

 

Le chômage des seniors

Le chômage touche aujourd’hui plus de 3 300 seniors sur notre bassin d’emploi.

Les chiffres augmentent régulièrement et ce constat, malheureusement est général à l’ensemble du pays.

L’âge reste un facteur discriminant à l’embauche et devient une véritable problématique face à l’allongement de la vie active.

Les seniors peinent plus que toute autre catégorie de population à retrouver du travail s’ils perdent ou quittent leur emploi de façon précoce.

Le rapport de l’IGAS  (Inspection Générale des Affaires Sociales) sur le « retour à l’emploi des seniors au chômage » en juin 2013 reste toujours d’actualité avec encore les mêmes constats.

  • Les entreprises restent encore frileuses pour embaucher des seniors proches de l’âge de la retraite.
  • Recruter un senior est d’abord vécu comme une contrainte par les entreprises.

Ce rapport montre également que proportionnellement à leur classe d’âge, les seniors sont moins au chômage que les plus jeunes mais avec un chômage de longue durée deux fois supérieur.